Georges Lewi

Georges Lewi
Spécialiste des marques
Conférence : Les marques peuvent-elles rajeunir ?

De double formation en lettres classiques et marketing, Georges Lewi s'intéresse très vite à la vie des marques et commence ses premiers travaux de recherche sur le cycle de vie des marques avec son premier ouvrage Sale temps pour les marques. Il analyse un phénomène paradoxal : certaines marques jeunes vieillissent prématurément et des marques centenaires se portent très bien. Auteur désormais d'une quinzaine de livres, il est considéré comme un des meilleurs spécialistes européens du branding. Il a enseigné au sein de la Haute école de commerce (HEC) de Paris, au CELSA (École des hautes études en sciences de l'information et de la communication, université Paris 4 - Sorbonne), dispense ses connaissances en conférences et en consulting auprès des grandes entreprises où il a traité environ 500 cas. Ses travaux sur le storytelling lui ont valu de nombreuses distinctions.

Conférence : Les marques peuvent-elles rajeunir ?
22 novembre 2019 15:30 - Amphi Louis Armand

Le marketing a habitué entreprises et consommateurs à la gestion du cycle de vie des produits. Une entreprise lance un produit, elle l'exploite le plus longtemps possible puis, devant son obsolescence annoncée (quand elle ne la provoque pas), le laisse tomber et en lance un nouveau. Or, les marques sont faites pour durer. Comme si elles échappaient au temps humain. Le cycle de vie des marques se déroule inexorablement en trois temps et une cure de jouvence. Le premier, le temps de l'héroïsme, celui des jeunes marques dont certaines vont vieillir prématurément, puis le temps de la sagesse, celui de la seconde génération où chaque marque va devoir comprendre quelle place elle occupe sur son marché. Enfin, vient le temps du mythe où, la marque ayant trouvé sa place sur un marché, va devoir prouver sa légitimité dans la société. Ensuite viendra, ou non, le temps du rajeunissement. Car la marque va devoir séduire les nouvelles générations… Pour y parvenir, elle ne pourra ni se renier, ni se figer. Le mythe de la marque comme tout mythe devra se réinventer tout en conservant sa puissance originelle. Ce phénomène étrange nous en apprend sans doute autant sur la condition humaine que sur les règles du marketing…

Partager :
#TIMEWORLD2019