Louis Janicot

Louis Janicot
Juriste
Atelier : Le droit a-t-il le temps ?

Louis Janicot a une double formation en droit (École de droit de la Sorbonne) et en management (ESSEC Business School). Il poursuit actuellement un doctorat en droit des marchés financiers à l'École de Droit de la Sorbonne sur l'obligation d'information de l'investisseur. Chargé d'enseignement à l'École de Droit de la Sorbonne, conférencier à l'École Centrale, expert associé au Centre de droit et d'économie de l'ESSEC, il enseigne au sein de ces écoles le droit international et européen des affaires. Ses recherches portent sur la régulation économique et financière, la gouvernance publique et privée et sur les rapports entre le droit et l'économie. Consultant pour des organisations non gouvernementales travaillant sur la lutte contre la criminalité financière, il apporte son expertise sur l'analyse de dossiers de contentieux et à la définition des stratégies juridiques à tenir, en fonction des données de l'affaire. Il intervient également sur les questions de plaidoyer pour les réformes législatives à destination des décideurs publics.

Atelier : Le droit a-t-il le temps ?
21 novembre 2019 13:45 - Salle AB

Le droit et le temps sont intrinsèquement liés l’un à l’autre. Le droit est l’ensemble des règles de conduite qui régit les rapports au sein d’une société. Cela signifie que le droit est marqué par l’écoulement du temps, car il évolue avec la société. Ainsi, si le mariage a longtemps été une institution réservée par la loi aux couples formés par un homme et une femme, ce n’est plus le cas aujourd’hui. De même, si on a pu à une époque trouver de la cocaïne dans les commerces, sa vente est aujourd’hui passible de sanctions pénales. Les règles de droit doivent donc suivre l’évolution de la société. Le lien entre le droit et le temps est encore plus large et implique pour le juriste de prendre en compte les trois dimensions du temps. D’abord le présent pour déterminer le droit positif applicable à une situation donnée. Le passé notamment parce que l’écoulement d’un certain délai permet d’exercer un droit ou peut faire obstacle à l’exercice d’un droit. Enfin, le futur puisqu’il faut tenir compte des modifications légales et des revirements de jurisprudence. C’est une esquisse de ce rapport entre le droit et le temps qui sera dessinée ici.

Partager :
#TIMEWORLD2019