Natalia Signoroni

Natalia Signoroni
Fondatrice de Time-in-Tempo
Table ronde des horlogers : Que nous montrent les montres ?

Née sur les rives du lac Léman en Suisse, son éducation hétéroclite emmène Natalia Signoroni à travers le monde afin de suivre son propre tempo dans la direction de projets aux États-Unis, Asie du sud ou encore au Moyen-Orient. De retour en Suisse, elle découvre l’horlogerie par le biais de la plume et se passionne pour l’aventure humaine cachée derrière chacune des pièces horlogères d’exception. Elle va diriger durant plus de dix ans, la communication internationale et orchestrer le lancement d’un horloger français d’exception, François-Paul Journe de la marque éponyme. Puis son tempo l’emmène hors du tic-tac des montres pour se consacrer à d’autres temps, celui des autres. Elle développe divers projets collaboratifs dont une plate-forme eco-design qui fait le lien entre l’objet et l’environnement, un ArtLab qui jumèle deux villes pour rapprocher cultures et religions par le biais de l’art. Elle fonde la plate-forme « TIME-IN-TEMPO » afin de proposer une approche créative du temps par le biais de l’édition, de concepts immersifs et d’expositions thématiques sur l’histoire de l’horlogerie. Aujourd’hui, elle dirige également une fondation d’intérêt publique domiciliée à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) pour la promotion des enjeux énergétiques auprès du large public.

Table ronde des horlogers : Que nous montrent les montres ?
22 novembre 2019 17:30 - Amphi Gaston Berger

Les horlogers depuis toujours, façonnent les mécanismes les plus novateurs pour offrir la précision autour du cadran... mais que mesurent-ils exactement ? Hier objet scientifique, indispensable aux navigateurs, les chronomètres ont aujourd’hui, semble-t-il une toute autre vocation. La montre est devenue, plus que jamais, le symbole d’un art de vivre, représentation de savoir-faire délicats, d’un statut social, d’un accès à une certaine mesure du temps… du privilège de choisir son temps. Posséder une montre qui a demandé plusieurs mois de travail à l’établi donne un peu l’illusion à son propriétaire, d’acquérir la sève du temps, celle de l’horloger qui a offert le sien à façonner les rouages et les décors de la pièce d’exception. Certains horlogers ont désormais d’autres messages que celui de la mesure, ils arrêtent le temps et le réactivent à la demande ou encore annoncent pouvoir le ralentir… Les montres ne sont-elles pas devenues messagères d’une autre mesure, révélant les enjeux de nos sociétés, ne se jouent-elles pas du temps ? Rencontre avec des horlogers traditionnels et spécialistes des sciences horlogères. Avec la complicité de la plate-forme Time-In-Tempo.

Partager :
#TIMEWORLD2019